Evénements

Atelier de travail : la Charte PREGEC au Mali

Réunion relative au RPCA

Du 03/02/20 au 04/02/20 - Bamako, Mali

Les organisations de la société civile joue un rôle essentiel dans l’élaboration des politiques et la sensibilisation du large public aux défis de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Au Mali, la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali (CNOP-Mali) a rassemblé des acteurs clés pour mettre en place un comité de veille citoyenne et parlementaire. À travers ce cadre, les organisations paysannes, de la société civile et du secteur privé envisagent d’interpeller les pouvoirs publics et leurs partenaires techniques et financiers sur le respect des engagements de la Charte PREGEC. L’atelier était organisé en collaboration avec le Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA).

Contexte

La Charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires (Charte PREGEC) est un code de bonne conduite qui décline les responsabilités et engagements des acteurs impliqués dans la prévention et la gestion des crises alimentaires. Les engagements portent notamment sur le renforcement des systèmes d’information, des plateformes de dialogue, de coordination et cohérence des interventions et les instruments de prévention et de réponse.

Les deux premières évaluations de la Charte PREGEC ont révélé sa faible connaissance par les parties prenantes censées l’appliquer. Cette situation se traduit par les réponses inefficaces aux crises alimentaires et nutritionnelles. C’est ainsi que la seconde évaluation a recommandé d’intensifier la domestication de la Charte à travers des comités nationaux de veille citoyenne et parlementaire sur le respect de ses principes et des engagements. Cette recommandation est en ligne avec les objectifs stratégiques poursuivis par le Cadre d’engagement et d’interpellation sur l’application de la Charte PREGEC mis en place par douze organisations de la société civile (OSC) et du secteur privé, et dont la coordination a été confiée au Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles d’Afrique de l’Ouest (ROPPA).

L’atelier du Mali a capitalisé sur les résultats de l’expérience pilote au Burkina Faso, qui a permis de mettre en place un Comité national de veille citoyenne et parlementaire dans ce pays. À terme, le ROPPA vise à faciliter la mise en place de comités nationaux de veille dans les 17 pays de la région sahélienne et ouest-africaine.

Objectifs

Objectif global

  • Mettre en place un Comité de veille citoyenne et parlementaire sur l’application de la Charte PREGEC au Mali.

Objectifs spécifiques

  • Renforcer la connaissance des organisations paysannes, de la société civile, du secteur privé et des parlementaires sur le RPCA et son dispositif régional de prévention et de gestion des crises alimentaires (PREGEC) ;
  • Renforcer la connaissance sur les principes et engagements de la Charte PREGEC et les indicateurs de suivi ;
  • Partager les initiatives majeures des acteurs concernant l’application de la Charte PREGEC et la gestion des crises alimentaires ;
  • Définir les axes prioritaires d’intervention ainsi que les rôles et les responsabilités des membres du Comité de veille.

Participants

L’atelier a réuni environ 40 participants : représentants des organisations paysannes, de la société civile et du secteur privé engagés dans les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle ; parlementaires ; représentants des ministères (agriculture ; environnement ; santé ; eau et assainissement ; promotion de la femme, de la solidarité nationale et de la famille ; Conseil national pour la protection sociale) ; le CILSS et des partenaires techniques et financiers.