Assurance : indemnisation des dommages aux cultures

Assurance : indemnisation des dommages aux cultures

Assurance : indemnisation des dommages aux cultures

L’assurance-récolte couvre l’investissement agricole dans les cultures pluviales contre les déficits pluviométriques. Les agriculteurs victimes d’une sécheresse reçoivent une compensation financière de l’assurance agricole pour pouvoir continuer à assurer leurs activités et à subvenir à leurs besoins.

Contexte

Au Sénégal, la plupart des ménages pratiquent l’agriculture pluviale. Cela les rend vulnérables aux changements climatiques, notamment aux sécheresses. L’assurance agricole sénégalaise est née de la nécessité de répondre aux défis que rencontrent les communautés victimes d’insécurité alimentaire, dans un contexte où l’intensité et la fréquence des catastrophes climatiques sont accrues. L’assurance agricole permet de se prémunir des risques qui affecteraient la production et donc la rémunération des agriculteurs.

 

DESCRIPTION

La Compagnie nationale d’assurance agricole du Sénégal (CNAAS) est spécialisée dans la couverture des risques agricoles. L’assurance agricole est un produit financier de l’initiative en faveur de la résilience des communautés rurales au Sénégal (4R), qui se base sur le mécanisme du transfert des risques. Les producteurs peuvent participer aux travaux communautaires et convertir le nombre de jours travaillés en prime d’assurance. L’assurance-récolte couvre l’investissement agricole dans les cultures pluviales (maïs, mil, arachide, riz pluvial) contre les déficits pluviométriques. L’ensemble du cycle de production est couvert. Il est découpé en 2 phases : i) du semis à la croissance et ii) de la floraison au remplissage des grains. L’assurance assure 80 % du capital et chaque phase est couverte à 70 % de la somme assurée. Les seuils d’indemnisation sont adaptés à chaque village couvert par l’assurance.

La situation pluviométrique de chaque village est mesurée par satellite et suivie pendant toute la campagne agricole. Les producteurs sont indemnisés d’une partie ou de la totalité du montant qu’ils ont assuré, si le seuil de déclenchement de leur village est atteint. Les indemnisations sont versées à une association Épargne Pour le Changement (EPC), qui se charge ensuite de les redistribuer aux bénéficiaires avec l’appui des partenaires. Les primes d’assurance sont subventionnées à 50 % par l’État du Sénégal.

 

Résultats et impacts

Une augmentation de la résilience des populations grâce à :

  • l’apport monétaire fourni en compensation aux producteurs par l’assurance ;
  • l’augmentation d’épargne et des bases de crédits des agriculteurs ;
  • l’intensification, la diversification et l’augmentation des surfaces emblavées ;

Une amélioration de l’éducation financière des producteurs et agriculteurs.

Facteurs de réussite et leçons apprises

  • L’augmentation du nombre de participants couverts par l’assurance agricole, qui est passé de 500 à 17 000 en trois ans.
  • La généralisation du risque à l’aspect pluviométrique est un avantage ; dès que le déficit est constaté les assurés sont indemnisés par rapport à la perte engendrée.
  • L’individualisation de la mesure des dégâts par producteur.

Défis

  • Assurer le paiement des indemnisations dans un délai compatible avec le calendrier du producteur ;
  • Mieux prendre en compte les savoirs et connaissances traditionnelles de gestion des risques ;
  • Améliorer l’accès au système de crédit formel ;
  • Renforcer et promouvoir la culture de l’assurance agricole auprès des populations rurales ;
  • Rendre les compagnies d’assurance plus durables et plus fiables ; elles peuvent faire faillite ou refuser de couvrir de nouveaux producteurs si d’autres mécanismes ne sont pas mis en place en cas de sécheresses successives.

Mise à l'échelle

  • Grand potentiel de mise à échelle car beaucoup d’exploitations souffrent des risques liés au changement climatique. Le concept d’assurance – agricole ou non – existe depuis longtemps et fonctionne.

Partenaire/s

Oxfam, PAM, CNAAS, PlaNet Guarantie, ONG La Lumière

En savoir plus

Évaluation d’impact de l’initiative en faveur de la résilience des communautés rurales au Sénégal – 4R

 

Pays

  • Sénégal

Thèmes

  • Agriculture & chaînes de valeurs
  • Climat, changement climatique & adaptation
  • Emploi & revenues

Cibles

  • Agriculteurs vulnérables
  • Pasteurs et agropasteurs

Piliers AGIR

  • Pilier 1 : Améliorer la protection sociale des communautés et ménages vulnérables pour une sécurisation de leurs moyens d'existence

Objectifs de développement durable

  • ODD 1
  • ODD 2