Éducation et formation professionnelle des populations pastorales

Éducation et formation professionnelle des populations pastorales

Éducation et formation professionnelle des populations pastorales

Les éleveurs transhumants accèdent à un système éducatif adapté à leur mobilité, à leurs valeurs et à leurs besoins grâce au Programme régional d’éducation et formation des populations pastorales en zones transfrontalières (PREPP).

Contexte

Au Sahel, où l’économie dépend fortement de l’élevage, la transhumance est le mode de vie séculaire des communautés d’éleveurs. Elle consiste à se déplacer avec les troupeaux à la recherche d’un environnement plus favorable en pâturage et en eau au fil des saisons. Ce mode de vie a favorisé la survie des populations lors des grandes crises éco-climatiques. Cependant, les éleveurs accèdent  difficilement à l’éducation et à la formation, en raison de l’incompatibilité du système éducatif fixe avec leur mobilité.

Le PREPP cible les éleveurs transhumants âgés de 15 ans et plus. Des ONG spécialisées en éducation mettent en œuvre des offres éducatives dans cinq zones transfrontalières. Ces zones sont ciblées en raison de la forte transhumance qui s’y déroule, des conflits engendrés par le changement climatique, de la raréfaction des ressources et de l’accès aléatoire à l’éducation. Dans chaque zone, deux ONG sont situées de chaque côté de la frontière. Elles collaborent avec les acteurs locaux des deux pays (chefs traditionnels, communes, services techniques déconcentrés) et formulent un plan d’action annuel pour l’éducation des populations pastorales. Ce plan précise les sites et les périodes où les formations seront dispensées ; dans les territoires d’attache avant les départs en transhumance, sur les sites de transit durant la transhumance, ou dans les sites de retour en fin de transhumance. Les modules de formation intègrent des thèmes tels que la résilience, le changement climatique, la sécurité alimentaire, la cartographie des espaces et des parcours pastoraux, les textes réglementaires sur le pastoralisme et la transhumance, les systèmes d’information sur les marchés, les systèmes d’alerte sur les épizooties, et l’utilisation des puces pour la surveillance des troupeaux. Ces formations offrent également un bilan de compétences permettant aux jeunes de se projeter dans un horizon de dix ans et d’identifier les formations utiles à leurs projets.

Résultats et impacts

  • Plus de 8 000 jeunes éleveurs-pasteurs enregistrés dans 131 centres d’alphabétisation-formation, avec un taux d’achèvement de 76 % ;
  • 7 500 jeunes du milieu pastoral, dont un tiers de femmes, ont bénéficié d’une formation pour développer des compétences techniques et professionnelles ;
  • Près de 1 500 apprenants alphabétisés ont accédé au développement des compétences techniques et professionnelles et ont été formés aux métiers porteurs de leurs choix, comme, par exemple vulgarisateur en santé et en production animale, médiateur social, entrepreneur en milieu pastoral et formateur endogène des centres d’éducation de base ;
  • 15 000 jeunes éleveurs et pasteurs, dont 5 000 femmes, utilisent les énergies renouvelables dans leurs exploitations familiales (bio gaz, énergie solaire, etc).

Facteurs de réussite et leçons apprises

  • Mobilisation des acteurs communautaires autour des objectifs du PREPP ;
  • Mise en place d’un système d’information et de veille pour identifier et/ou confirmer les trajectoires de transhumance ;
  • Mise en place de comités transfrontaliers afin d’avoir un meilleur suivi des différentes activités ;
  • Mise au cœur du dispositif des structures techniques déconcentrées des différents États partageant la même zone transfrontalière.

Défis

  • Manque de volonté politique des États et des institutions régionales ;
  • Manque de soutien financier ;
  • Persistance de la crise malienne et propagation de l’insécurité dans la sous-région ;
  • Difficultés de coordination de l’ensemble des acteurs impliqués dans le programme dans les différentes zones.

Organisation/s

Partenaire/s

  • Potal Men, Bénin
  • Anda et Pinal, Burkina Faso
  • Delta Survie, Mali
  • AREN Niger
  • GNAP Mauritanie
  • ARDB Tchad
  • CORADE, Pamoja

En savoir plus

Programme régional d’éducation et formation des populations pastorales en zones transfrontalières (PREPP)

Contact

Boubakar Sanon

Pays

  • Bénin
  • Burkina Faso
  • Tchad
  • Mali
  • Mauritanie
  • Niger

Thèmes

  • Affaires sociales et protection sociale
  • Climat, changement climatique & adaptation
  • Éducation
  • Élevage & pastoralisme
  • Jeunesse

Cibles

  • Agriculteurs vulnérables
  • Jeunes
  • Pasteurs et agropasteurs

Piliers AGIR

  • Pilier 1 : Améliorer la protection sociale des communautés et ménages vulnérables pour une sécurisation de leurs moyens d'existence

Objectifs de développement durable

  • ODD 1
  • ODD 4
  • ODD 10
  • ODD 13