Ressources

Burkina Faso : L’égalité de genre n’est pas encore gagnée

Publié le : août 2019

Le Burkina Faso a ratifié l’ensemble des conventions régionales et internationales sur l’égalité de genre, a adopté une politique nationale genre en 2009, a créé un ministère dédié à la promotion de la femme et du genre (désormais : ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille) et la mise en œuvre un grand nombre de plans d’actions et programmes genre. Cepandant, les normes sociales et lois informelles discriminant les femmes mettent en cause l’application et l’efficacité des politiques et programmes promouvant l’égalité femmes-hommes à travers le pays. Ainsi, les inégalités entre les sexes perdurent et les moyennes nationales tendent à masquer de fortes disparités régionales. Le milieu urbain est généralement plus favorable à l’émancipation des femmes que le milieu rural. Si d’importants progrès ont été faits en matière de parité scolaire et d’accès gratuit aux services de santé pour les femmes enceintes, les filles et les femmes sont confrontées à de multiples obstacles empêchant leur autonomisation sociale, économique et politique. Une femme sur deux est mariée avant l’âge de 18 ans ; la pratique du mariage précoce est acceptée par près de la moitié de la population. Par ailleurs, 90 % de la population pense que le travail domestique non payé relève de la responsabilité des femmes ; 70 % ne pense pas que ce travail devrait être partagé. Les femmes burkinabè restent également largement sous-représentées dans la sphère politique. Elles représentent moins de 10 % à l’Assemblée nationale, loin derrière la moyenne mondiale de 23.3 %.

Pays : Burkina Faso

Thèmes : Emploi, Genre

Échelle : Locale, Nationale

Langues : Français

À voir aussi