Ressources

Covid-19 en Afrique de l’Ouest

Publié : novembre 2020

De nombreuses mesures visant à faire face à la crise sanitaire ont des effets imbriqués à court, moyen et long termes sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Selon les différents scénarios envisagés, le nombre de personnes en insécurité alimentaire était vu comme pouvant doubler ou tripler. En avril 2020, les membres du RPCA ont estimé que des crises sanitaire et sécuritaire pouvaient faire basculer 51 millions de personnes supplémentaires dans une situation de crise alimentaire. Ces projections ne sont pas concrétisées. L’incidence du coronavirus en Afrique a été globalement beaucoup plus faible que prévu, malgré une capacité à tester limitée et un manque de données. De plus, de nombreux programmes de filets de sécurité ont permis de protéger les ménages les plus vulnérables. Néanmoins, la pandémie a affecté les systèmes alimentaires en perturbant les chaînes d’approvisionnement. Elle a par ailleurs provoqué la perte de revenus et d’emploi, la réduction des services sociaux, la perturbation des services de santé. Les restrictions à la mobilité, la fermeture des frontières, les couvre-feux, les confinements, les fermetures des marchés et des écoles ont lourdement impacté l’accès des populations aux produits alimentaires, particulièrement dans les zones urbaines. Plus de 20 millions d’enfants n’ont pas eu accès aux repas des cantines scolaires. Les moyens d’existence des populations les plus vulnérables pourraient être durablement détériorés.

Pays : Region

Thèmes : Covid-19, Protection sociale, Santé, Sécurité alimentaire

Échelle : Régionale (Afrique de l'Ouest)

Langues : Français

À voir aussi

Sahel et Afrique de l'Ouest : 11.4 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +

Sahel et Afrique de l'Ouest : 17 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +