Ressources

Malnutrition aiguë globale au Sahel et en Afrique de l’Ouest

Publié : novembre 2020

La malnutrition aiguë persiste dans toute la région, notamment dans les pays sahéliens où les prévalences de malnutrition aiguë globale (MAG) dépassent régulièrement le seuil élevé de 10 % (OMS). Début 2020, plus de 8.1 millions de cas de MAG (dont 2.5 millions attendus avec sa forme la plus sévère – MAS) étaient attendus parmi les enfants de moins de 5 ans dans ces pays. Selon de nouvelles estimations menées par l’UNICEF et le PAM en mai 2020, le nombre de cas de MAG risquait d’augmenter de 20 % dans le contexte de la pandémie de Covid-19 (impacts socio-économiques sur les ménages, les systèmes alimentaires et la couverture des services essentiels de nutrition). Au début de la pandémie, l’UNICEF estimait à 30 % la réduction de la couverture des services essentiels en nutrition. Ces perturbations ont atteint un niveau beaucoup plus élevé dans les pays ayant adopté des mesures de confinement et dans les pays touchés par les conflits, où les services nutritionnels ont été parfois totalement interrompus. Des déplacements massifs de populations, la limitation de l’accès aux services sociaux de base et un accès humanitaire de plus en plus restreint ont aggravé la situation nutritionnelle de millions de femmes et d’enfants. Si les acteurs du secteur de la nutrition ont adapté les services préventifs et curatifs afin d’assurer la continuité des services nutritionnels, des perturbations sont d’ores et déjà observées.

Pays : Burkina Faso, Tchad, G5 SAHEL, Mali, Niger, Region

Thèmes : Agriculture et chaînes de valeurs, Covid-19, Enfance et jeunesse, Nutrition, Protection sociale, Santé, Sécurité alimentaire

Échelle : Régionale (Afrique de l'Ouest)

Langues : Français

À voir aussi

Sahel et Afrique de l'Ouest : 11.4 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +

Sahel et Afrique de l'Ouest : 17 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +