Ressources

Prévalence de l’insécurité alimentaire sévère

Publié : novembre 2020

Lorsque l’on regarde la situation globale de la région, il est important de distinguer les nombres absolus du niveau de prévalence de l’insécurité alimentaire sévère. Le nombre élevé de personnes en situation de « crise » et au-delà (phase 3-5) ne signifie pas forcément une prévalence élevée. Le Nigéria par exemple, a une prévalence moyenne de 6.9 %, proche de la moyenne régionale de 6.2 %. Cependant, cette prévalence varie largement au sein du pays. Les trois États en situation de crise dans le nord-est (Adamawa, Borno et Yobe) ont des niveaux très élevés de prévalence de l’insécurité alimentaire sévère : près d’une personne sur trois a besoin d’une aide d’urgence. Les régions au nord du Burkina Faso ont atteint le plus haut niveau de prévalence dans la région avec 52 % (données du CH de juin). La Sierra Leone est le pays ayant le niveau de prévalence le plus élevé (15.8 %). En raison du petit nombre de ses habitants, le pays n’est cependant pas cité parmi les points de concentration connus. Au niveau régional, la Sierra Leone se place au 5e rang des pays avec le plus grand nombre de personnes ayant besoin d’une assistance d’urgence.

Pays : Burkina Faso, Tchad, Mali, Niger, Nigéria, Sierra Leone

Thèmes : Agriculture et chaînes de valeurs, Marchés, prix, commerce, Nutrition, Protection sociale, Résilience, Sécurité alimentaire

Échelle : Locale, Nationale, Régionale (Afrique de l'Ouest)

Langues : Français

À voir aussi

Sahel et Afrique de l'Ouest : 11.4 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +

Sahel et Afrique de l'Ouest : 17 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +