Ressources

L'anémie chez les femmes - défi inquiétant

Publié : mars 2019

L’anémie atteint des niveaux records au Sahel et en Afrique de l’Ouest. Quatorze pays y ont une prévalence de l’anémie chez les femmes en âge de procréer supérieure à 40 % (niveau sévère). Douze pays ouest-africains figurent parmi les vingt pays avec les plus fortes prévalences dans le monde. À l’échelle mondiale, la prévalence de l’anémie a diminué, entre 1995 et 2011, de 33 % à 29 % chez les femmes non enceintes et de 43 % à 38 % chez les femmes enceintes. Cependant, selon le Rapport sur la nutrition mondiale 2017, l’anémie chez les femmes en âge de procréer augmente à nouveau depuis 2012 et aucun pays n’est en bonne voie d’atteindre la cible fixée. Les adolescentes enceintes sont particulièrement exposées à l’anémie en raison des besoins de fer liés à leur propre croissance en plus des besoins du fœtus. L’anémie est un indicateur d’une nutrition et d’un état de santé déficients. La carence en fer en est l’une des causes principales ; d’autres carences nutritionnelles en acide folique, en vitamine B12 et en vitamine A peuvent aussi la provoquer ainsi que les infections. Problème de santé publique majeur, l’anémie maternelle entraîne la mortalité et la morbidité de la mère et du nouveau-né, les risques d’interruption de grossesse, de mortinatalité, de prématurité et d’insuffisance pondérale à la naissance. En plus d’affecter la santé et la qualité de vie des mères, ce fléau compromet l’avenir de générations d’enfants impactant leur développement, leur capacité d’apprentissage et leur productivité économique. Le coût économique cumulatif de la déficience cognitive et de la baisse de productivité du travail de l’anémie, due à une carence en fer, représente en moyenne 4 % du PIB aux pays à faible revenu. L’OMS a élaboré des lignes directrices pour la prévention, le contrôle et le traitement de l’anémie ainsi qu’un outil de suivi afin d’aider les pays à fixer des cibles nationales et suivre les progrès accomplis.

Thèmes : Enfance et jeunesse, Genre, Nutrition, Protection sociale, Santé

Échelle : Régionale (Afrique de l'Ouest)

Langues : Français

À voir aussi

Sahel et Afrique de l'Ouest : 11.4 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +

Sahel et Afrique de l'Ouest : 17 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +