Portail pays & région

Retrouvez toutes les données
et ressources par pays / région

Documents

Tous les documents
février 2021

Ordre du jour, Atelier de travail, « Cadre d’analyse du leadership en matière de gouvernance de sécurité alimentaire et nutritionnelle »

En savoir +

Cartes

Toutes les cartes
novembre 2020

Sahel et Afrique de l'Ouest : 11.4 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +
novembre 2020

Sahel et Afrique de l'Ouest : 17 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +

Vidéos

Toutes les vidéos
Réseau RPCA

RPCA

Financé par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique, le programme de renforcement de la résilience des communautés vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les zones frontalières septentrionales au Burkina Faso (LRRD) cible les populations vulnérables au Burkina Faso. Dans l’esprit de l’Alliance globale pour la résilience (AGIR) – Sahel et Afrique de l’Ouest, le projet vise à la mise en place d’un partenariat multi-acteurs et multisectoriel autour d’une vision à long terme à laquelle adhèrent l’ensemble des acteurs œuvrant au renforcement de la résilience des populations vulnérables face aux crises alimentaires chroniques. Ainsi le programme ambitionne de renforcer la résilience des communautés, des ménages et des individus vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les zones frontalières les plus touchées par l’instabilité à travers la mise en œuvre d’actions de proximité coordonnées et complémentaires. Il vise à restaurer et renforcer les moyens d’existence des ménages les plus vulnérables, à améliorer durablement leur production alimentaire et leur accès aux aliments, à assurer la prise en charge nutritionnelle des enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes et allaitantes et à améliorer l’accès de ces mêmes populations aux services sociaux de base, et notamment l’eau potable/assainissement et les soins de santé (y compris de santé reproductive et de planning familial). Le programme est mis en œuvre par un grand nombre d’ONG nationales et internationales.