Portail pays & région

Retrouvez toutes les données
et ressources par pays / région

Documents

Tous les documents

Cartes

Toutes les cartes
novembre 2020

Sahel et Afrique de l'Ouest : 11.4 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +
novembre 2020

Sahel et Afrique de l'Ouest : 17 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë

En savoir +

Vidéos

Toutes les vidéos
Réseau RPCA

RPCA

Le Réseau fait la démonstration que le dialogue informel est un puissant levier de convergence et de synergie. Cette approche, élargie à l’ensemble des enjeux de développement, débouchera en 1997 sur l’adoption du Mémorandum de Banjul pour une meilleure efficacité de l’aide au Sahel. Ce Mémorandum préfigure très clairement la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide qui sera adoptée en 2005. Le Mémorandum de Banjul insiste en particulier sur l’importance du rôle des organisations professionnelles et de la société civile. Ceci est une évidence qui s’impose aux Membres du Club et du CILSS dès les années 80.

 

Extrait de la Déclaration de Banjul

À la veille du 21e siècle, les Sahéliens ont formulé dans la déclaration du forum des sociétés civiles sahéliennes leur propre vision de l’avenir. Ils ont exprimé cette vision en six points et formulé cinq priorités :

  • La promotion des ressources humaines
  • Le renforcement des capacités des institutions à tous les niveaux
  • Le développement rapide et durable des productions agricoles en particulier grâce à la maîtrise de l’eau, à la récapitalisation et au renforcement de la fertilité des sols
  • La croissance et la diversification des économies
  • La construction d’un espace sahélien plus soudé et ouvert sur l’Afrique et sur le Monde.

Dans le mémorandum de Banjul, les Sahéliens et leurs partenaires se sont engagés dans un 2e contrat de génération pour une coopération renouvelée au Sahel.