Situation alimentaire et nutritionnelle / Espace Région

Situation alimentaire et nutritionnelle
Espace Région

Mars-mai 2021 / Situation courante

+
-

Juin-août 2021 / Situation projetée

+
-
  • Phase 1 : minimal
  • Phase 2 : sous pression
  • Phase 3 : crises
  • Phase 4 : urgence
  • Phase 5 : famine
  • Non analysé
  • ACF
  • FEWS NET
  • Save the Children
  • IPC
  • UNICEF
  • FAO
  • IFRC
  • WPF
  • OXFAM
  • UE
  • ECOWAS
  • UNMOA
  • USAID
Source : Analyse du Cadre harmonisé, Atelier national de validation, Ouagadougou, Burkina Faso, Mars 2021
© 2021. Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)

Nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire

Pays Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5 Phase 3-5 %* Population
Bénin
Burkina Faso 15 884 068 3 745 776 1 898 955 177 364 2 076 319 10% 21 706 163
Cap Vert
Tchad 11 416 303 2 683 372 1 180 175 96 016 1 276 191 8% 15 375 866
Côte d’Ivoire 10 101 534 2 168 912 443 749 43 542 487 291 4% 12 757 736
Gambie 2 025 124 365 305 65 410 65 410 3% 2 455 839
Ghana 26 542 200 3 450 102 935 221 27 681 962 902 3% 30 955 204
Guinée
Guinée-Bissau 1 085 967 165 331 68 127 68 127 5% 1 319 425
Liberia 2 541 792 1 399 513 672 602 100 272 772 874 16% 4 714 178
Mali 16 988 771 3 256 239 837 144 29 847 866 991 4% 21 112 001
Mauritanie 3 263 160 695 578 195 843 195 843 5% 4 154 581
Niger 16 924 962 4 441 230 1 501 152 101 871 1 603 023 7% 22 969 215
Nigeria 66 919 551 23 045 764 8 702 777 493 345 9 196 122 9% 99 161 438
Sénégal 14 515 567 2 403 220 294 882 3 797 298 679 2% 17 215 426
Sierra-Leone 4 195 687 2 403 510 1 501 121 1 501 121 19% 8 100 318
Togo 4 684 375 1 010 070 236 420 1 514 237 934 4% 5 932 378
TOTAL 197 089 061 51 233 922 18 533 578 1 075 249 19 608 827 267 929 768
Pays Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5 Phase 3-5 %* Population
Bénin 7 285 823 1 436 375 281 638 281 638 3% 9 003 836
Burkina Faso 14 074 879 4 764 223 2 522 691 344 370 2 867 061 13% 21 706 163
Cap Vert
Tchad 10 265 854 3 331 382 1 613 220 165 410 1 778 630 12% 15 375 866
Côte d’Ivoire 9 688 098 2 489 010 521 857 58 771 580 628 5% 12 757 736
Gambie 1 855 578 486 542 113 720 113 720 5% 2 455 840
Ghana 28 231 433 2 314 703 407 746 1 323 409 069 1% 30 955 205
Guinée 8 262 248 2 169 692 683 633 683 633 6% 11 115 573
Guinée-Bissau 933 275 285 567 100 582 100 582 8% 1 319 424
Liberia 2 264 674 1 510 122 776 050 163 331 939 381 20% 4 714 177
Mali 15 720 652 4 084 276 1 245 569 61 504 1 307 073 6% 21 112 001
Mauritanie 2 825 279 871 973 436 687 20 642 457 329 11% 4 154 581
Niger 14 893 154 5 793 529 2 068 113 214 419 2 282 532 10% 22 969 215
Nigeria 64 049 923 30 719 161 12 018 140 798 482 12 816 622 12% 107 585 706
Sénégal 13 597 338 3 130 040 481 554 6 494 488 048 3% 17 215 426
Sierra-Leone 3 512 039 2 825 745 1 672 544 89 990 1 762 534 22% 8 100 318
Togo 4 769 694 958 550 202 621 1 514 204 135 3% 5 932 379
TOTAL 202 229 941 67 170 890 25 146 365 1 926 250 27 072 615 296 473 446

* Share of analysed population

FAITS SAILLANTS

  • Situation courante (mars-mai 2021) : 19.6 millions en crise (phases 3-5)
  • Situation projetée (juin-août 2021) : 27.1 millions en crise (phases 3-5) dont 12.8 million au nord du Nigéria
  • Plus de 10 millions supplémentaires en crise par rapport à juin-août 2020
  • 51 millions de personnes sous pression (phase 2) > risque de basculement en crise
  • Pas de personnes en situation de « famine » (phase 5) pour l’instant
  • Principaux foyers d’insécurité alimentaire aiguë : nord-est du Nigéria (Adamawa, Borno, Yobe), Sahel Central (Liptako-Gourma) et nouveau : Libéria et Sierra Leone
  • Pays avec plus d'1 million de personnes en situation de « crise » et au-delà (juin-août 2021) : Nigéria (12.8 millions), Burkina Faso (2.9 millions), Niger (2.3 million), Sierra Leone (1.8 million), Tchad (1.8 million) et Mali (1.3 million).

RECOMMANDATIONS

Aux États

  • Donner l’alerte, formuler et mettre en oeuvre au plus vite des plans de réponse.
  • Poursuivre et renforcer la mise à l’échelle des programmes de protection sociale centrés sur la réponse aux besoins alimentaires, la prise en charge et la prévention de la malnutrition et le renforcement de la résilience des
    populations dans les zones structurellement vulnérables.
  • Prendre les mesures vigoureuses pour une sécurisation effective des opérations d’assistance alimentaire et humanitaire dans les zones de conflit difficilement accessibles.
  • Mettre en oeuvre des programmes ciblés de protection des moyens d’existence et de renforcement de la résilience au profit des populations sous pression alimentaire (~ 62 millions de personnes, juin-août 2021).
  • Renforcer la veille sur les marchés de denrées alimentaires afin de mieux anticiper les hausses de prix provoquées par l’inflation persistante dans certains pays, mais aussi celles pouvant résulter de la transmission des cours mondiaux de produits importés.
  • Mettre en oeuvre des programmes multisectoriels de réhabilitation des conditions socioéconomiques et de renforcement de la résilience des populations vulnérables.

Aux parties prenantes

  • Renforcer l’engagement politique en faveur du développement de systèmes alimentaires locaux durables et résilients, et d’investissements structurants s’attaquant aux racines profondes des crises alimentaires et nutritionnelles récurrentes.
  • Investir dans la coordination et l’information afin de garantir l’efficacité des interventions et faire face à la rareté des ressources.
  • Placer le genre au coeur des politiques et engagements de sécurité alimentaire et nutritionnelle

Mars-mai 2021 / Situation courante
Juin-août 2021 / Situation projetée
  • Phase 1 : minimal
  • Phase 2 : sous pression
  • Phase 3 : crises
  • Phase 4 : urgence
  • Phase 5 : famine
  • Non analysé
Nombre de personnes (en millions) en situation de crise et au delà sur la période Juin-Août
  • Phase 1 : minimal
  • Phase 2 : sous pression
  • Phase 3 : crises
  • Phase 4 : urgence
  • Phase 5 : famine
  • Non analysé