Situation alimentaire et nutritionnelle / Espace UEMOA

Situation alimentaire et nutritionnelle
Espace UEMOA

Mars-mai 2021 / Situation courante

+
-

Juin-août 2021 / Situation projetée

+
-
  • Phase 1 : minimal
  • Phase 2 : sous pression
  • Phase 3 : crises
  • Phase 4 : urgence
  • Phase 5 : famine
  • Non analysé
Source : Analyse du Cadre harmonisé, Atelier national de validation, Niamey, Niger, mars 2020
© 2021. Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)

Nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire

Pays Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5 Phase 3-5 %* Population
Bénin
Burkina Faso 15 884 068 3 745 776 1 898 955 177 364 2 076 319 10% 21 706 163
Côte d’Ivoire 10 101 534 2 168 912 443 749 43 542 487 291 4% 12 757 736
Guinée-Bissau 1 085 967 165 331 68 127 68 127 5% 1 319 425
Mali 16 988 771 3 256 239 837 144 29 847 866 991 4% 21 112 001
Niger 16 924 962 4 441 230 1 501 152 101 871 1 603 023 7% 22 969 215
Sénégal 14 515 567 2 403 220 294 882 3 797 298 679 2% 17 215 426
Togo 4 684 375 1 010 070 236 420 1 514 237 934 4% 5 932 378
TOTAL 80 185 244 17 190 778 5 280 429 357 935 5 638 364 103 012 344
Pays Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5 Phase 3-5 %* Population
Bénin 7 285 823 1 436 375 281 638 281 638 3% 9 003 836
Burkina Faso 14 074 879 4 764 223 2 522 691 344 370 2 867 061 13% 21 706 163
Côte d’Ivoire 9 688 098 2 489 010 521 857 58 771 580 628 5% 12 757 736
Guinée-Bissau 933 275 285 567 100 582 100 582 8% 1 319 424
Mali 15 720 652 4 084 276 1 245 569 61 504 1 307 073 6% 21 112 001
Niger 14 893 154 5 793 529 2 068 113 214 419 2 282 532 10% 22 969 215
Sénégal 13 597 338 3 130 040 481 554 6 494 488 048 3% 17 215 426
Togo 4 769 694 958 550 202 621 1 514 204 135 3% 5 932 379
TOTAL 80 962 913 22 941 570 7 424 625 687 072 8 111 697 112 016 180

* Share of analysed population

FAITS SAILLANTS

Pour la deuxième année consécutive, les huit pays membres de l’UEMOA font face à une crise alimentaire et nutritionnelle majeure en 2021. Selon les estimations du Cadre harmonisé de mars 2021, à l’entrée de la période de soudure, l’espace UEMOA compterait quelque 8.1 millions de personnes vulnérables en besoin d’une assistance alimentaire et nutritionnelle d’urgence, comparée à 5.7 millions de personnes en juin-août 2020. Environ 22.9 millions de personnes additionnelles, actuellement sous pression alimentaire (phase 2), pourraient basculer en situation de crise si des actions d’atténuation ne sont pas mises en œuvre. La situation nutritionnelle reste très précaire dans la plupart des pays sahéliens à cause d’un accès limité aux centres de santé dû à la pandémie de Covid-19 et à la menace sécuritaire. Les populations vulnérables sont concentrées dans les zones touchées par le conflit dans la boucle du Liptako-Gourma (Sahel, Centre-Nord, Nord, Est au Burkina Faso ; Mopti et Gao au Mali et Tillabéry au Niger) et dans la zone frontalière entre le Niger (Diffa) et le Nigéria. L’insécurité civile reste l’un des principaux facteurs aggravants de cette situation alimentaire et nutritionnelle critique, provoquant d’importants flux de personnes déplacées internes (plus de 1.1 million au Burkina Faso) et la fermeture de nombreux centres de santé et d’écoles, privant les enfants de cantine scolaire. Cela engendre une hausse dramatique des besoins d’assistance alimentaire et humanitaire. Le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal ont d’ores et déjà élaborés des plans nationaux de réponse qui manquent cependant des financements conséquents. Malgré cette situation difficile, les plus fortes progressions de la production vivrière ont été enregistrées au Burkina Faso et au Mali, avec des augmentations respectives de 13.0 % et 7.8 %, par rapport à la campagne précédente. Plus que jamais, les capacités d’accès des ménages vulnérables aux aliments doivent être renforcés. La reprise économique est en cours. Selon les estimations de la BCEAO, le PIB réel progresserait, en variation annuelle, de 4.6 % au premier trimestre 2021. L’inflation reste maîtrisée dans la zone UEMOA, avec un taux de 1.8 % à la fin février 2021.


Mars-mai 2021 / Situation courante
Juin-août 2021 / Situation projetée
  • Phase 1 : minimal
  • Phase 2 : sous pression
  • Phase 3 : crises
  • Phase 4 : urgence
  • Phase 5 : famine
  • Non analysé
Nombre de personnes (en millions) en situation de crise et au delà sur la période Juin-Août
  • Phase 1 : minimal
  • Phase 2 : sous pression
  • Phase 3 : crises
  • Phase 4 : urgence
  • Phase 5 : famine
  • Non analysé