Favoriser une agriculture durable en Côte d'Ivoire

Financé par l’Agence française de développement (AFD), le projet « Favoriser une agriculture durable en Côte d’Ivoire », cible les producteurs des régions rurales afin de les former à mieux cultiver leur terre en vue d’améliorer leur sécurité alimentaire et d’augmenter leurs revenus. En effet, la pression s’est fortement accrue sur les ressources naturelles et plus particulièrement sur la forêt, avec une chute de la couverture forestière de la Côte d’Ivoire de 37 % à moins de 14 % entre 1960 et 2010. La production de cacao, qui occupait déjà 19 % de la surface des forêts classées en 1997, en occuperait désormais 40 %, accompagnée de nombreuses occupations illégales. La pression de l’agriculture sur le réseau d’aires protégées du pays (constitué de huit parcs nationaux et de six réserves naturelles) est elle aussi réelle. Ce projet vise à aider les producteurs agricoles à faire face à cette pression importante de l’agriculture sur les ressources naturelles. Le projet repose sur une étroit collaboration avec les différents acteurs gouvernementaux, afin de mettre en place des régulations pour favoriser la préservation de l’environnement. L’intervention entend réhabiliter les infrastructures agricoles, renforcer les capacités techniques des différents acteurs et l’enseignement de techniques agricoles durable. Sur le long terme, cela permettra d’améliorer les conditions de vie des producteurs agricoles.

 

Global objective

  • Encourager les producteurs à cultiver et gérer les terres de façon plus durable pour préserver l’environnement et améliorer la qualité de l’alimentation de la population ivoirienne.

Specific objectives

  • Renforcer la durabilité économique des filières et notamment les revenus des producteurs ( réhabilitation et l’extension de trois aménagements hydro-agricoles dans la zone de Korhogo pour produire, sur environ 1420 ha, du riz mais aussi du maïs et du maraîchage).
  • Réhabiliter 216 km de pistes agricoles dans les zones de production de la filière anacarde et coton, en complément des financements apportés par le premier C2D.
  • Renforcer le conseil en gestion auprès des producteurs et de leurs organisations avec la mise en place de centres de conseil en gestion sur quelques filières pilotes.
  • Mettre à disposition des acteurs du développement publics et privés d’outils innovants pour la préservation des ressources naturelle ;
  • Renforcer le rôle régulateur de l’État.

Expected results

  • Amélioration des revenus des petits producteurs et de leurs capacités de négociation et d’adaptation ;
  • Préservation de la biodiversité ;
  • Pratiques agricoles durables ;
  • Amélioration globale de la qualité des aliments pour la population ivoirienne et une amélioration notable de son bien-être et de sa santé.

Duration

4 ans : 28/04/2016 - 01/01/2020

Localisation

Korhogo, Abidjan

Beneficiaries

Petits producteurs

Budget

77 millions

Contact Find out more

Country

  • Côte d'Ivoire

Topics

  • Agriculture & value chains
  • Climate, climate change & adaptation
  • Employment & revenues
  • Environment
  • Food security & zero hunger
  • Forestry & biodiversity
  • Gender
  • Health
  • Natural resource management

Targets

  • Institutions
  • Poor households
  • Vulnerable small-scale farmers
  • Youth

Agir Pillars

  • Pillar 1: Improve social protection for the most vulnerable communities and households in order to secure their livelihoods
  • Pillar 2: Strengthen the nutrition of vulnerable households
  • Pillar 3: Sustainably improve agricultural and food productivity and the incomes of the most vulnerable households and improve access to food
  • Pillar 4: Strengthen governance in food and nutrition security

Scales

  • Local
  • National

Sustainable Development Goals

SDG 1 SDG 2 SDG 3 SDG 12 SDG 13