Ressources

Transhumance et nomadisme

Publié : juin 2018

La transhumance est un mode d’élevage mobile fondé sur des déplacements réguliers et saisonniers. Les déplacements sont le plus souvent prévisibles ; les bergers empruntent les mêmes pistes chaque année à la même saison vers des pâturages connus. Le nomadisme décrit en revanche un déplacement continuel et non prévisible de tous les membres d’une famille ou d’un groupe. La plupart des agropasteurs au Sahel pratiquent aujourd’hui la semi-transhumance. Seule une partie de la famille se déplace de façon saisonnière cependant que l’autre partie pratique l’agriculture sédentaire. L’élevage agropastoral domine dans toute l’Afrique de l’Ouest. La mobilité des animaux s’opère à la fois à l’intérieur des pays sahéliens, des pays sahéliens vers les pays côtiers et au sein des pays côtiers. C’est probablement l’activité économique la plus intégrée en Afrique de l’Ouest. Des centaines de milliers d’animaux se déplacent chaque année pour approvisionner les marchés des zones côtières. Ces déplacements intérieurs et transfrontaliers sont souvent source de conflits entre agriculteurs sédentaires et agropasteurs transhumants Cependant, l’élevage transhumant participe également à la mise en valeur de vastes espaces isolés assurant une présence humaine dans des zones de confins à forts enjeux sécuritaires.

Thèmes : Élevage et pastoralisme, Sécurité alimentaire

Échelle : Transfrontalière, Régionale (Afrique de l'Ouest)

Langues : Anglais, Français

À voir aussi

Pays de la CEDEAO ayant plus d’1 million de personnes en situation de crise (phases 3-5)

En savoir +

Tendances alimentaires et nutritionnelles au Sahel et en Afrique de l'Ouest, 2017-21

En savoir +